La caravane à images

Instrument optique objectif qui permet d’obtenir une projection de la lumière sur une surface plane c’est-à-dire d’obtenir une vue en deux dimensions très proche de la vision humaine.

Elle servait aux peintres avant que la découverte des procédés de fixation de l’image ne conduise à l’invention de la photographie.

Le zootrope est un instrument optique se fondant sur la persistance rétinienne. Il permet de donner l’illusion de mouvement.

Un tambour percé de dix à douze fentes sur sa moitié supérieure abrite à l’intérieur une bande de dessins décomposant un mouvement cyclique. Le tambour est fixé sur un axe dans sa base inférieure, ce qui permet de le faire tourner.

On perçoit les mouvements des séquences animées en boucle en regardant l’intérieur du tambour à travers les fentes pendant la rotation.

Le phénakistiscope est un procédé optique donnant l’illusion du mouvement fondé sur la persistance rétinienne. Il comporte un disque en carton percé de dix à douze fentes sur lequel un mouvement est décomposé en une séquence d’images fixes, et un manche permettant son maintien pendant sa rotation.

Pour percevoir le mouvement, le spectateur se place en face d’un miroir et positionne ses yeux au niveau des fentes du disque du côté opposé aux dessins. Il fait ensuite tourner le carton.

Le thaumatrope est un procédé optique se basant sur le phénomène de la persistance rétinienne.
Lorsque la lumière atteint la rétine, les cellules photosensibles déclenchent une réaction chimique. La persistance d’une durée d’environ 50 ms laisse une trace au fond de la rétine.